Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 03:12


Vous êtes nombreux à demander ce qu'on mange. On reconnaît bien la les francais qui ne pensent qu'à la bouffe!!!

Nous allons donc faire une petite revue de l'alimentation d'Asie Centrale.

Je ne pense pas que ce qui vous intéresse est de savoir qu'à Tosontsengel, nous avons fêté notre arrivée en Mongolie avec du confit de canard sur lit de pommes de terre, arrosé d'un Montbazillac, et une petite Chartreuse en digestif?

 

La cuisine d'Asie Centrale est assez uniforme donc assez simple à décrire.

D'abord les soupes, qui sont toutes à base de bouillon, avec carottes et pommes de terre et petits morceaux de viande. Ce sera soit du Borch quand il y a aussi des bettraves rouges (parfois d'ailleurs seulement des bettraves), soit du Langnan quand on y rajoute des pâtes très épaisses et longues. En Sibérie, ce seront même des spaghettis.

 

Les salades sont plus fréquentes en Ouzbékistan, tourisme oblige! Dans les autres pays, les oeufs mayonnaise sont rois, et parfois un peu de salade tomate-concombre  largement arrosée de mayonnaise.

En Ouzbékistan, Kazakhstan et Russie (Sibérie), les brochettes de boeuf, mouton, poulet et les chachliks (brochettes de viande hachée) sont de tous les repas. Elles sont cuites devant les restaurants sur des petits barbecues au bois ou charbon.

Le plat national d'Ouzbékistan, le Plov, est à mon goût une petite merveille. On le cuit a l'extérieur, dans un grand chaudron à coté duquel la plus grande poêle à paella ne semblerait qu'un couvercle de bocal! On y met de l'huile en grande quantité : mélange 2/3 d'huile de coton et 1/3 d'une autre huile que nous ne connaissons pas. L'huile de coton a une odeur désagréable et, pour éliminer cette odeur, il faut la faire chauffer pendant 10 minutes jusqu'à la limite de prendre feu. Cela vous expliquera peut-être pourquoi on cuit le plov à l'extérieur, et cela explique avec certitude pourquoi nous n'avons jamais essayé la recette dans notre fourgon ! Dans cette huile, on fait cuire le riz (je n'ai jamais réussi a savoir si on rajoutait de l'eau ou pas...) ; puis on fait cuire les carottes jaunes ou oranges que l'on trouve déjà découpées en lamelles sur tous les marchés. Les femmes les coupent au couteau aiguisé avec rapidité et dextérité, sans regarder, tout en papotant avec la voisine. Je suis sûre que si je faisais la même chose en trois fois plus de temps et en regardant, je n'aurais plus de doigt au bout de 10 minutes! On fait cuire ensuite la viande qui est quasiment du confit de boeuf.

 

 


Sur l'assiette, on dépose le riz puis les carottes et enfin un peu de viande. Le tout est certes bien gras et pourtant c'est très digeste et pas du tout écoeurant. Quand le chaudron est vide, il reste au minimum 1 litre d'huile dans le fond.

Le cuisinier du plov ne fait que cela. Il cuit le plov, prépare les assiettes qu'on lui amène, nettoie son chaudron. On ne fait le plov qu'à midi.

On trouve aussi du plov au Kazakhstan et en Sibérie, mais il n'est pas si savoureux. J'en ai vu aussi sur les menus mongols, mais seulement sur les menus.... 

 


 

 

 

 

Menu mongol, pas toujours facile à déchiffrer. Les russisants pourront néanmoins lire la dernière ligne à droite (Lipton) et trouver le café en bas à gauche. Mais ce jour-là, sur ce grand menu, il n'y avait de disponible qu'une salade d'oeufs et des raviolis.

 

Ensuite on trouve des Katliétis, sorte de beefsteacks hachés ou de boulettes de viande hachée à base de mouton, boeuf ou cheval. 

 

Dans les marchés mongols ou dans certains magasins, on trouve aussi cela :

 

 

 

Sorte de bugnes servies sans sucre et  vendues.....en grand sac(1kg environ!)

 

En Ouzbékistan, il y a les Samsas,  chaussons de pâte fourrés à la viande, délicieux quand ils sont chauds.

 

 

Les Pelmiénis ou mantis sont des raviolis en général cuits a la vapeur, farcis de viande de mouton en général. En Mongolie, il n'y a pratiquement que cela. Un seul gros ravioli (il en faut 4 pour un repas) coûte 250 T soit 1/8 €(12,5 cents pour les mauvais en calcul). Quelquefois on les trouve frits. En Mongolie, on les appelle "bouses"...

 

 

Plat mongol avec les différentes "spécialités"

 

 

 

 

Thé mongol : il s'agit de lait (chameau ou yak?) un peu salé, avec avec rien, mais vraiment un rien! de thé, et allongé d'eau.


Partout, la graisse d'animal est consoméee, un peu comme une délicatesse. On la trouve donc dans les brochettes ou de gros morceaux de gras alternent avec les morceaux de viande.



Dans les samsas et les pelmiénis, elle se retrouve sous forme de petits cubes de ½ cm de côté. C'est plus difficile à retirer pour ceux qui, comme moi, ne sont dejà pas carnivore, ne supporte pas la graisse d'autre part, et ...... ont un certain dégoût pour l'odeur du mouton!

 

 

En conclusion, nous dirons que la cuisine d'Asie Centrale est bonne, mais qu'il ne faut pas en abuser. Heureusement, nous ne sommes dans les villes qu'au maximum un jour sur trois, les occasions de manger au restaurant sont assez rares. Le meilleur restaurant que nous avons trouvé jusqu'à maintenant est un fourgon gris argent et est ambulant. Là, il n'y a jamais de déception!!!!

 

 

Salade locale dans restau ambulant; elle nous suit partout....

 

Les petites boutiques de Mongolie en particulier (mais cela est vrai pour toute l'Asie Centrale) regorgent de bonbons, chocolats et gâteaux. Cela occupe un bon tiers du magasin. Le deuxième tiers est occupé  par les boissons : jus de fruits un peu, bière un peu plus, vodka...beaucoup! et le dernier tiers est pour tout le reste (pâtes, riz, lessive, ....)

 

 

 

Shopping pour un départ de trois à quatre jours dans le désert.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jo - dans MONGOLIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jo
  • : voyage en vehicule en asie centrale, Mongolie, Ukraine, Kazakhstan, Russie, Khirgistan, Ouzbekistan, Siberie.Voyage en Amérique du Sud en véhicule, Argentine, Brésil, Chili, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Patagonie, Uruguay, Paraguay
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories