Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 16:32

 

 

 

 

 

 

CARTES DU VOYAGE : KIRGHIZSTAN ET TADJIKISTAN


Présentation du Tadjikistan

 


La vallée de la Chok Dara, au départ de Korog, suit la rivière du même nom et part vers l'est entre la route de la vallée de Wakhan au sud et la Route du Pamir au nord. Elle permet d'approcher les prestigieux sommets du Pic Karl Marx et Pic Engels.


La route serpente tout d'abord à travers de jolis villages..

 

Nous franchissons de nombreuses gorges où nous rencontrons très peu de véhicules. Peu de villages aussi et nous devenons de plus en plus seuls.



Tout à coup, dans une gorge, nous croisons deux enfants d'environ 8 à 10 ans. Dans le désert humain où nous nous trouvions, ces deux gamins endimmanchés (ils revenaient de l'école) était une apparition tout à fait saugrenue! Le petit garçon se contente de se mettre sur le côté tandis que la petite fille se couche sur le sol, sans doute très effrayée par notre véhicule. Elle ne se relèvera que pour répondre à mon signe de la main. Le prochain village, d'où ils venaient de l'école, nous a paru très très loin! Il est vrai qu'à 20 km/h les distances ne semblent plus les mêmes qu'à 90.....


A partir de 3200m les arbres se font plus rares et il existe encore quelques champs de céréales. C'est ici aussi la période des moissons. Peu à peu on retrouve des véhicules qui font la liaison entre les villages plus nombreux mais très petits cependant.

 


Et puis, tout à coup, au fond d'une vallée transversale, on aperçoit un glacier qui doit être le Pic Karl Marx tant attendu. Mais les épais nuages gris ne nous permettent pas d'en voir grand-chose. Nous décidons donc de passer la nuit ici et d'attendre le beau temps du lendemain. Peu de temps après, on frappe à la porte et un homme et un enfant demandent à entrer. Ils vont passer une bonne partie de la soirée dans notre fourgon. L'homme voudrait nous vendre des rubis qu'il a trouvé dans la montagne, mais vu la mauvaise qualité des pierres, nous ne sommes pas acheteurs. Comme on avait parlé la veille de grenats, il est là lendemain matin avec des grenats, de toute aussi mauvaise qualité d'ailleurs!


Mais le lendemain, il fait très beau et les spectacle du Pic Karl Marx nous éblouit.


 

Le Pic Karl Marx 6700 metres

 


Nous ne savons pas encore qu'il va nous tenir compagnie pendant toute la journée, apparaissant au gré des vallées, avec son comparse, le Pic Engels, se dévoilant de plus en plus au fur et à mesure que nous montons.

 

A droite, le Pic Engels ,6500 metres, dont l'immense bloc arrondi est vraiment typique

 

 

 


Le Pic Karl Marx à gauche, le Pic Engels au milieu

 


La route est souvent très mauvaise, caillouteuse.



Ce qui nous pose un problème est la garde au sol de notre véhicule qui est assez basse et les roues petites. Avec beaucoup d'adresse, Klaus roule en équilibre sur les cailloux pour parer à cet inconvénient. Parfois, il ne peut éviter que les cailloux ne touchent et c'est en particulier la vidange de notre réservoir d'eaux usées qui est quelque peu abimée ; la perte d'étanchéité se traduit par la présence des petits glaçons qui s'y accrochent pendant la nuit.

 

 

 

Nous arrivons à un col à 4200 m où se trouve un petit lac. Des bergers sont encore présents avec leurs moutons. Enveloppés dans de grands foulards, on ne voit que leurs yeux.  Quand ils se dévoilent, leur visage est rouge violacé, brûlé par le soleil, l'air sec et froid. Ils ne connaissent pas les fruits et légumes frais dans cet isolement. Nous leur laissons quelques pommes et tomates, un trésor pour eux.....

 



 

 

 


Nous passons la nuit à 4200m sous la garde des Pics Karl Marx et Engels qui nous dominent majestueusement.

 

 

Le lendemain matin, Klaus ne résiste pas à grimper sur un sommet pour admirer la vue de plus haut encore!

 

 

Regardez bien, le petit point en bas au milieu, c'est le fourgon, là oùnous avons passé la nuit à 4200m.....



400 m plus bas, nous apercevons la Route du Pamir, goudronnée, qui verra la fin de notre laborieuse route.



Mais nous aurons encore bien des difficultés pour l'atteindre, du fait de la pente raide et de la piste très cailouteuse..

 


Sur le goudron, tout nous semble facile et reposant. Nous descendrons cette route du Pamir, en bon état, tout en contemplant le magnifique paysage.

Vers 3200m les arbres réapparaissent dans leur habit d'automne. Les couleurs jaunes, rouges et vertes de l'automne se mêlent au bleu du ciel et au vert émeraude ou turquoise de la rivière que nous longeons. Les villages brillent au soleil, les habitants nous saluent au passage. Tout est beau, tout est propre, l'air est merveilleusement clair et nous sommes bien.

Le soir, peu avant Korog, nous nous arrêtons au bord de la rivière et nous couchons, épuisés, à 19 heures pour immédiatement sombrer dans un profond sommeil.

 

 

 

Petite note : Vous avez vu beaucoup de photos des pics Karl Marx et Engels. Trop peut-être? mais n'oubliez pas que nous sommes venus, et vous avec nous, dans cette valléee de la Chok Dara pour les admirer! Maintenant, vous aussi pourrez les reconnaître au milieu de beaucoup d'autres montagnes.....


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jo
  • : voyage en vehicule en asie centrale, Mongolie, Ukraine, Kazakhstan, Russie, Khirgistan, Ouzbekistan, Siberie.Voyage en Amérique du Sud en véhicule, Argentine, Brésil, Chili, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Patagonie, Uruguay, Paraguay
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories